Le Clenbutérol est un stéroïde qui à la base est utilisé pour traiter les chevaux. Mais de plus en plus de personnes s’en servent pour se débarrasser de leurs mauvaises graisses et mincir rapidement tout en gagnant des muscles. Cette substance est également réputée pour soigner certains troubles respiratoires. Étant assez fort, c’est un produit qui est proscrit dans certains États du monde plus précisément en France, en Belgique, au Canada, etc. Ceci puisqu’il est dopant et a aussi de nombreux effets néfastes sur l’organisme de l’homme lorsqu’il est pris sur une longue période ou en cas de surdose. Voici dans cet article des détails pour mieux appréhender le Clenbutérol ainsi que ses actions sur le corps.

Quelles sont les particularités de Clenbutérol ?

Il s’agit d’un produit qui a la capacité de limiter le catabolisme. C’est un bêta-stimulant qui fait partie de la liste des substances prohibées par le Code antidopage. Il se présente en général sous la forme de solution à injecter, de sirop, ou même de granulé. Comme indiqué plus haut, le Clenbutérol est un produit servant à l’origine dans le traitement des affections respiratoires chez les chevaux ainsi que chez les bovins quelques fois.

Cependant, compte tenu de ses vertus anabolisantes, certaines personnes l’utilisent pour l’augmentation de la masse de leur muscle et pour réduire leur excès de graisse. C’est un médicament assez puissant qui peut avoir de graves impacts sur la santé des hommes. C’est pourquoi, l’utilisation humaine du Clenbutérol est interdite dans un bon nombre de pays du monde. En plus, il n’est normalement vendu que sur ordonnance.

Quelles sont les actions du Clenbutérol dans l’organisme ?

Une fois à l’intérieur du corps, le Clenbutérol ses actifs iront ouvrir le trajet respiratoire en y dégageant tous les résidus qui l’encombrent. Il vient renforcer la ventilation du système respiratoire grâce à son action broncho-dilatateur. Il est ce fait mis en petite quantité dans les médicaments tels que Ventipulmin dont l’on se sert pour guérir les BPCO en l’occurrence chez les chevaux et parfois pour traiter les personnes asthmatiques.

De plus, le Clenbutérol accélère le flux du sang. Ce qui permet une congestion des muscles de façon optimale. Son effet brûle-graisse n’est juste qu’un des effets seconds de celui-ci. Une fois ingéré dans l’organisme, il peut y faire jusqu’à 39 heures. Ainsi, ces effets peuvent survenir longtemps après son usage.

Chez l’être humain, la dose indiquée pour la prise du Clenbutérol est de maximum 0,02 mg à 0,03 mg au quotidien. Aussi, sa prise ne doit pas durer pendant longtemps. Dès que les manifestations de l’asthme disparaissent, il est conseillé d’arrêter immédiatement son usage. Dépasser cette dose ou prendre cette substance sur un long moment, peut être très dangereux.

Quels sont les effets nocifs du Clenbutérol sur l’homme ?

Cette solution peut nuire gravement à ceux qui en abusent. En effet, ayant des propriétés congestionnantes des tissus musculaires, elle peut provoquer des convulsions au niveau de ceux-ci si elle est trop présente dans le corps.

Étant un bêta-stimulant, il est possible qu’elle mette l’utilisateur dans un état d’extrême angoisse et de nervosité inexpliquée en cas de surdose. Elle peut faire avoir des réactions un peu trop actives. Par ailleurs, le Clenbutérol peut occasionner des problèmes de cœur. Il accélère la cadence cardiaque et crée des douleurs au niveau de la poitrine. Il peut aller jusqu’à déclencher un infarctus et causer la mort.

Ce produit peut générer également des troubles gastriques et intestinaux lorsqu’il n’est pas pris comme il faut. Il y a la possibilité aussi qu’il provoque chez les individus les nausées, les vomissements, la fièvre, des frissons, l’insomnie, des maux de tête plus ou moins aigus, des tremblements et autres.

En outre, une prise prolongée du Clenbutérol peut développer chez certains sujets des risques d’hypertension, de tachycardie, de rétention hydro sodée, d’hépatite, d’hypertrophie du cœur, de cancers de foie, d’hyperthermie, etc. C’est le pourquoi, les spécialistes de la santé recommandent que son utilisation n’excède pas 15 jours.

Il faudra aussi éviter de le prendre lorsqu’on a aucun problème de respiration. Le Clenbutérol n’est pas un produit minceur donc il ne doit pas être utilisé pour diminuer son poids. Pour les personnes qui souffrent d’obésité, il existe de nombreux autres traitements pour les aider et qui ne présentent pas autant de dangers pour l’organisme. Il faut par conséquent les préférer.

Quel est le mode d’usage du Clenbutérol ?

L’utilisation du Clenbutérol dépend de la forme sous laquelle l’on l’a acheté. Comme dit plus haut, l’on peut le trouver en pilule et en sirop à boire oralement, ainsi qu’en solution à injecter. Quel que soit la consistance choisie, pendant la cure, ce produit doit être accompagné d’assez d’eau (au moins 2 litres par jour). Cela permettra d’éliminer au maximum ses résidus qui rendent malade.

Il est important de notifier que le Clenbutérol ne doit pas être pris pas les sujets encore mineurs. Il est donc à garder à l’abri des enfants afin d’éviter que ceux-ci ne le mettent pas dans la bouche. L’avaler pourrait être fatal pour eux. Leurs organismes sont encore trop faibles pour supporter la puissance de cette solution.

Quelles sont les précautions d’usage du Clenbutérol ?

Le Clenbutérol n’est pas indiqué pour les individus souffrant d’affections cardiaques à cause des effets qu’il peut avoir sur le cœur qui sont détaillés plus haut. Le produit peut aggraver leurs états et déclencher d’autres maux.

La même interdiction est faite aux sujets atteints d’hypertension. Il est à noter que cette substance ne doit pas s’associer avec d’autres excitants à l’exemple de l’alcool, de la drogue et certains médicaments. Car cela peut provoquer des interactions qui peuvent avoir des effets très graves sur le corps.

En définitive, malgré les vertus qu’il possède pour donner une belle silhouette et combattre l’asthme, le Clenbutérol est à utiliser avec une très grande précaution. Ceci puisque son usage n’est pas sans danger. Il est essentiel de demander conseil à son médecin avant de se lancer dans un traitement avec ce produit. Ce dernier est le seul à dire si son patient peut supporter ou non cette substance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici