Une hétérochromie est encore connue comme le phénomène des yeux vairons. On en parle lorsqu’on remarque chez un individu une différence de teinte dans ses deux yeux. C’est un fait observable non seulement chez les êtres humains, mais aussi chez des animaux. Que peut-on dire sur ce phénomène ? Quelles sont les causes qui peuvent en être à l’origine ? Devrait-on s’en inquiéter ? Découvrez dans cet article tous les détails sur ce phénomène pour une meilleure compréhension.

Qu’est-ce qu’une hétérochromie ?

L’hétérochromie est l’appellation que la science a su donner au fait qu’une même personne ou un animal puisse présenter des yeux avec des couleurs différentes. C’est-à-dire que cette dernière ou ce dernier possède une couleur distincte d’un œil à un autre. En effet, chez l’être humain la partie de l’organe visuel responsable de sa teinte est l’iris. Dans le cas général, il est bleu ou marron. Mais certains individus peuvent hériter des pigments de ses deux géniteurs. Ainsi, il peut avoir un mélange qui donnera des teintes grises, noisettes, ou même vertes.

L’hétérochromie peut être d’origine diverse et n’est déterminée chez l’individu qu’après qu’il ait atteint ses 6 mois. Cela à cause de la mélanine qui continue de se développer dans l’organisme avant ce temps. C’est donc par l’action de cette dernière que l’iris peut changer de teinte pendant les premiers mois du bébé avant d’être définitive.

En existe-t-il de différents types ?

En effet, l’hétérochromie peut se produire de façon complète (irienne) ou partielle. Dans le premier cas, les iris présentent des couleurs différentes. Ainsi, un œil peut être marron et l’autre bleu. Dans le second cas, ce n’est qu’une zone de l’iris de l’œil ou des yeux qui affiche une autre couleur. Ce qui peut être illustré par un œil tout bleu mais présentant une tâche marronne. Les spécialistes du domaine appellent ce cas, hétérochromie iridis partielle.

L’hétérochromie peut aussi se manifester sur d’autres parties du corps ou encore sur les cheveux. Les individus chez qui cela se présente peuvent avoir certaines zones de la peau dépigmentées. Ils peuvent également avoir une mèche ou certains cheveux blancs malgré leur jeune âge.

Quelles sont les causes qui peuvent être à l’origine d’une hétérochromie ?

Les origines d’une hétérochromie peuvent être diverses. Comme indiqué plus haut, le phénomène peut apparaître dès que l’enfant naît. Dans ce cas, ce problème peut provenir des gènes des descendants ou d’un trouble au niveau de la constitution de la mélanine responsable de la coloration du corps, des yeux, des cheveux. Si l’anomalie se constate au cours de son existence, on dit que l’hétérochromie est acquise.

Sa cause peut être due à une lésion. Il peut s’agir d’un choc ou d’un coup à la suite d’un accident ou d’une bagarre. Cela peut aussi être causé en raison d’une maladie cachée. Il peut s’agir des pathologies de naissance en l’occurrence le syndrome de waardenburg, celui de Claude Bernard ou la neurofibromatose. Ce sont des affections que l’enfant peut hériter de chez ses parents dès qu’il naît et qui peuvent lui causer le phénomène des yeux vairons.

D’autres facteurs sont à citer comme la survenance d’un glaucome et la manière dont il est traité, une hémorragie, une inflammation oculaire à l’instar de l’uvéite. L’hétérochromie chez l’humain peut aussi avoir comme source une tumeur oculaire ou un mélanome qui s’en est suivie d’une grande prolifération de mélanocytes. Par ailleurs, des cas de maladies rares ou encore d’inflammation de la chambre antérieure des yeux conduit également à l’altération du coloris de l’iris.

Est-il nécessaire de s’inquiéter pour une hétérochromie ?

La question se pose très souvent en raison des diverses causes qui peuvent conduire à la manifestation de ce phénomène. Ce qu’il faut savoir est qu’une hétérochromie, si elle est bénigne (congénitale), ne s’en suit pas de symptômes divers mis à part une coloration particulière de l’œil. Dans ces cas, vous n’aurez aucune inquiétude à vous faire.

Mais s’il s’agissait d’un cas acquis, il convient de chercher la cause pour ainsi agir de manière convenable. Toutefois, il convient de rappeler que lorsque vous présentez des yeux avec des couleurs hors normes, il n’existe aucune possibilité de traitement visant à les corriger. Si cela vous cause une trop grande gêne, votre unique alternative est de vous tourner vers les lentilles de couleur.

Dès que débute l’hétérochromie chez un adulte, il faut bien s’en inquiéter. Ainsi, si vous remarquez que votre iris change de couleur, il est plus que nécessaire de vous dépêcher pour aller en consultation chez un ophtalmologue. La manifestation des yeux vairons peut être due à l’une des maladies citées plus haut. Seul un dépistage pourra vous situer sur son origine.

Après vous être fait dépister, le traitement adapté à votre hétérochromie acquise peut s’avérer être une intervention chirurgicale. Cette alternative est indiquée aux sujets ayant eu un accident qui a causé des hémorragies internes ou la présence d’un corps étranger dans l’œil. Mais pour des cas qui ne soient pas graves, une prise en charge toute simple de l’affection à base du problème peut aider à donner aux yeux leurs teintes d’origines.

Comment prévenir une hétérochromie ?

En réalité, il n’y a aucune prévention possible pour une hétérochromie congénitale. Ainsi, seul le type acquis peut s’éviter en prenant grand soin de ses yeux et en les protégeant des coups. Il est recommandé de fuir l’excès de certains aliments tels que le café ou le thé. Ceci parce qu’ils agissent négativement sur ces derniers et favorisent l’apparition de certaines maladies notamment le glaucome.