La macule fait partie des multiples pathologies de la peau. C’est une maladie qui peut toucher n’importe qui (enfant ou adulte). Elle existe sous différentes formes présentant des tailles ainsi que des couleurs variées. Quelles sont les origines cette affection ? Comment se manifeste-t-elle ? Voici dans cet article tous les détails permettant de mieux comprendre ses causes, ses conséquences, ainsi que ses moyens de traitement.

Comment se présente la macule ?

C’est une éruption de la peau qui est visible, mais qui ne peut pas être palpée. Elle se présente sous l’aspect de tâche sans décollement et sans relief, de taille et de couleur plus ou moins variables.

De façon générale, cette pathologie s’attaque aux différentes parties du corps telles que le thorax, le visage, les membres, le cuir chevelu, les régions basses des seins, l’intérieur les aisselles, l’intérieur des mains, la plante des pieds, les articulations…

Dans la majorité des cas, la macule n’est pas prurigineuse, ne cause pas de fièvre, ni de douleurs. Toutefois, elle peut être assez gênante pour certaines personnes parce qu’inesthétique. Selon sa taille et sa couleur, cette maladie peut être classée en divers types.

Quels sont ses différents types ?

Ainsi, on en distingue de formes diverses à savoir :

– la macule de type érythémateuse

Elle fait apparaître des tâches d’une coloration rosée ou rouge. Dans ce cas, les lésions sont soit diffuses sur l’ensemble de la zone atteinte, ou soient intermittentes. C’est la forme la plus courante. Elle est la plupart du temps causée par une prolifération de bactéries ou de virus ou encore par une allergie due à la prise de certains médicaments.

Ainsi dit, cette forme de macule peut révéler des maladies cachées à l’instar de la syphilis, la rougeole ou la rubéole… Chez certains sujets souffrants, elle peut s’accompagner rarement de fièvre, et de céphalées.

– le type vasculaire

Il apparaît sous un coloris rouge ou tirant sur du violet ou du bleu. Il est lié à un développement anormal ou exagéré des vaisseaux.

– la macule du type purpurique

Ici, les tâches sont d’un rouge pur. Elles sont la manifestation d’une rupture ou d’un éclatement de vaisseaux. Les lésions sont dues à une sortie de sang qui vient stagner dans les tissus en dessous de l’épiderme. Ce cas ne doit pas être pris à la légère car il peut s’agir d’un purpura ou d’une méningite.

Comment traiter la macule ?

Avant de chercher à soigner les tâches, il est indiqué de consulter un professionnel de la santé pour que celui-ci puisse établir un diagnostic efficace du cas. Ceci afin de pouvoir lui appliquer les solutions adaptées.

Ce dernier peut procéder à des examens de sang et se baser sur l’apparence des lésions, le déroulé de la survenance des symptômes afin de détecter le genre de macule dont il est question et pouvoir déterminer son origine afin d’agir dessus.

S’il découvre que c’est une infection bactérienne ou virale qui est la cause de la pathologie, il pourra indiquer des remèdes ou des soins antiseptiques pour tuer ces agents pathogènes et stopper la propagation des tâches. Pour les cas d’allergie, il faut juste arrêter la prise du médicament à l’origine du mal.

Avec le temps, les tâches laissées par la macule peuvent s’estomper toutes seules. Pour faire disparaître les lésions les plus tenaces, l’usage du laser peut aider. Mais cette alternative n’est pas trop conseillée dans la mesure où des études ont prouvé que l’utilisation du laser sur la peau peut engendrer plus tard des cancers.

Lorsque l’affection provient d’un problème des vaisseaux (rupture ou anomalie), il est possible de recourir à une opération chirurgicale pour réparer la veine défaillante. Ceci permettra de traiter la maladie une fois pour de bons et d’éviter les risques de récidives.