La périménopause est un phénomène normal qui se produit avec l’avancée de l’âge chez le genre féminin. C’est un état qui s’accompagne de plusieurs réactions du corps qui sont la plupart du temps vraiment gênantes et difficiles à supporter. Heureusement, il existe des traitements naturels et médicaux pour aider à repousser ces manifestations. Comment peut-on expliquer ce phénomène ? Quelles sont les solutions pour soulager ses effets ? Voici en ces quelques lignes tous les détails sur cet état. Ce qui permettra de mieux l’appréhender et d’y faire face comme cela se doit.

Quelles sont les particularités de la périménopause ?

Encore appelée pré ménopause, il s’agit comme son nom l’indique d’un phénomène transitoire vers la ménopause qui est la cessation des fonctions menstruelles. C’est une période pendant laquelle la quantité d’hormones de la femme (les œstrogènes et les progestérones) chute considérablement et de manière progressive.

Il peut apparaître chez certaines personnes 3 ans avant la survenance de la ménopause ou même moins ou plus. Tout dépend de l’organisme de chacune. En général, la périménopause peut se faire ressentir dans la tranche d’âge d’environ 40 ans à 45 ans et peut durer sur de nombreuses années.

Quelles sont les causes de ce problème ?

C’est un trouble naturel qui survient après un certain âge. Il s’explique par l’affaiblissement des follicules des ovaires (des sortes de sacs dans lesquels se trouvent les ovules) et de la diminution de leur nombre.

La disparition de ces glandes est suivie d’une réduction des hormones dans l’organisme. Ce qui provoquera plusieurs malaises ou non qui sont parfois difficiles à vivre.

Quels sont les différents signes de la périménopause ?

Il est à noter que toutes les femmes n’ont pas les mêmes symptômes. De même que certaines peuvent passer leur pré ménopause sans avoir à vivre les signes. Ceci parce qu’elles n’ont pas toutes la même constitution génétique et ne sont pas soumises à un environnement identique.

Ainsi, les signes sont multiples et variés pour signaler le passage dans une période de périménopause. L’on peut remarquer généralement :

– l’irrégularité des menstrues,

– la fatigue à tout moment,

– un excès de poids,

– des saignements en dehors des périodes menstruelles,

– des nausées,

– des bouffées de chaleur récurrentes,

– le ballonnement du ventre,

– de l’angoisse, de la tristesse sans raison,

– des crises de nerfs fréquentes,

– la dépression,

– la sudation excessive surtout la nuit,

– des troubles de l’alimentation et du sommeil,

– une baisse de l’appétit sexuel…

Comment soulager ces divers symptômes ?

Avant de chercher à traiter, il faut recourir à un gynécologue pour vérifier que les signes ressentis sont réellement dus à l’entrée dans le pré ménopause. Ce dernier est le mieux placé pour réaliser avec précision un diagnostic efficace.

Il fera un interrogatoire à la patiente suivi d’examens physiques. Suite aux résultats, celui-ci pourra lui conseiller plusieurs alternatives à savoir des hormones à injecter ou le recours à la phytothérapie. La cure hormonale contribuera à restaurer l’équilibre entre les hormones. Le but visé par un tel traitement n’est pas de retarder ce processus naturel.

Il est plutôt utilisé pour permettre le soulagement des malaises que la patiente ressent. Toutefois, cette solution pour se débarrasser des maux ressentis au cours de la périménopause est un peu dangereuse. En effet, certaines études ont prouvé qu’elle peut augmenter les risques de contracter le cancer des seins.

C’est pourquoi, il est conseillé de contrôler au préalable si la patiente pourra bien réagir à ce traitement avant toute chose. Au cours de la cure, un suivi strict de celle-ci devra être mis sur pied par le médecin traitant.

L’usage des hormones pour faire disparaître les maux liés à la périménopause ne doit donc être fait que si les malaises ont des conséquences trop lourdes dans la vie du sujet souffrant. Dans le cas contraire, le médecin laisse les choses se faire normalement.

Dans une telle situation, des précautions seront à respecter pour vivre au mieux ces malaises. Par ailleurs, l’utilisation de plantes peut permettre aussi un soulagement pour certains de ces symptômes. Un recours à un phytothérapeute sera alors utile.

Quelles sont les habitudes à avoir pour mieux passer la phase de la périménopause ?

Pour pouvoir réduire certains troubles ou les apaiser, il est recommandé d’avoir de bonnes habitudes de vie. La personne souffrante devra proscrire la consommation d’alcool, du tabac ou des aliments trop épicés. Cela l’aidera à diminuer la chaleur à l’intérieur du corps.

La pratique régulière de sport peut également contribuer à lutter contre l’obésité causée par la périménopause. Cela permettra un meilleur renforcement du squelette et des muscles. Aussi, des pratiques comme l’acupuncture, la méditation, le yoga et l’hypnose peuvent contribuer à mieux gérer les angoisses, les états de dépression, le stress…

De plus, il est important de ne pas chercher à s’isoler et à se renfermer. En parler avec un psychothérapeute, des amies peut être également bénéfique pour l’état d’esprit de la femme souffrante.

En définitive, la périménopause est une étape où forcément toutes les femmes auront à passer un jour. Elle n’est pas très facile à vivre en raison de tous les changements qu’elle crée à l’intérieur de l’organisme. Pour ne pas avoir à trop souffrir pendant cette phase de la vie, il faudrait d’abord l’accepter et essayer d’avoir une hygiène irréprochable de vie.

Comme notifiés plus haut, des traitements médicaux et naturels existent pour aider à atténuer les malaises. Il ne faut pas hésiter à recourir à ceux que vous et votre médecin trouveront bon pour votre corps.