La culotte menstruelle fait partie des accessoires utiles et pratiques à avoir au cours des menstrues. C’est une protection très efficace de par sa résistance et qui offre une panoplie d’avantages à ses utilisatrices. Un peu rare dans le commerce, elle se vend sur différentes plateformes sous une diversité de modèles et de designs. Quelles sont les particularités de cette culotte ? Comment procéder efficacement à son choix ? Voici dans cet article toutes les informations importantes à propos de ce type de lingerie pour vous permettre de mieux le connaître afin de le choisir convenablement.

Comment se présente la culotte menstruelle ?

La culotte menstruelle est une sorte de lingerie destinée à la période des menstrues. Ayant une épaisseur de maximum 3 mm, elle se porte seule ou avec une serviette périodique interne pour les femmes qui saignent beaucoup.

Ressemblant à une culotte standard, elle est dotée de 3 couches de matériaux hyper absorbants qui sont disposés dans son fond pour recueillir le sang à une équivalence de 2 tampons au moins. La culotte menstruelle est indiquée pour les personnes ayant un flux léger. Elle est lavable, c’est-à-dire réutilisable pendant au minimum 3 années entières.

Elle se présente sous plusieurs coloris avec des motifs et des formes variées. Tout comme les culottes classiques, elle peut être proposée en Coton, en polyester, en dentelle, et autres donnant ainsi le choix à chacune d’opter pour un modèle qui correspond au mieux à ses goûts et à ses envies.

Quels sont ses divers avantages ?

La culotte menstruelle est une solution efficace pour se protéger pendant les règles. Elle fournit une grande capacité à absorber que ce soit au début ou à la fin des règles. Elle peut assurer une protection en moyenne de 12 heures. De ce fait, plus besoin de chercher à se changer à tout bout de champ.

Conçue à partir des matériaux d’une incroyable douceur, elle est assez confortable et ne bouge pas lorsque l’on effectue des mouvements. En plus, la culotte menstruelle peut servir aussi bien la journée que pendant la nuit. Porté seul, cet accessoire n’a aucun effet sur la flore du vagin et par conséquent n’est pas source d’infection comme c’est le cas pour certaines serviettes périodiques.

Elle est un moyen pour faire des économies dans la mesure où elle peut être réutilisée maintes fois pendant plusieurs années. Ainsi, plus besoin d’acheter des serviettes chaque mois. Ce qui est aussi une excellente alternative pour ne pas polluer la nature.

Présentant de très jolis designs, la culotte menstruelle peut également s’utiliser au cours des moments où l’on n’a pas les règles pour se protéger contre les pertes. De plus, elle peut se porter par n’importe quelle morphologie puisqu’existant en une multiplicité de coupes. Cependant comme tout produit, ce dessous n’a pas que des atouts.

Quelles sont les limites de la culotte menstruelle ?

Cet accessoire bien qu’ayant tous ces avantages est difficile à avoir sur le marché. On le trouve essentiellement sur des plateformes anglophones qui le vendent à un tarif trop coûteux de 20 euros à 30 euros en moyenne.

De plus, un seul ne suffit pas pour tout le temps que dureront les menstrues. Il faut donc en acheter plusieurs. Ce qui peut demander des dépenses importantes. Par ailleurs, la culotte menstruelle comparée aux serviettes périodiques à jeter exige un entretien plus strict. L’on est souvent obligé avec elle d’effectuer un lavage à la main qui laisse apparaître le sang.

Ce qui peut être insupportable pour certaines personnes qui n’aiment pas voir leur sang. Aussi, elle n’est pas très discrète puisqu’à après lavage, il faut forcément les exposer au soleil. Ainsi, tout le monde peut savoir quand les menstrues pointent leur nez. Cela peut être plus ou moins gênant puisque les règles demeurent encore un sujet tabou dans certains foyers.

En outre, lorsque l’on se retrouve à l’extérieur, la culotte menstruelle n’est pas facile à changer. En plus, il semblerait que la technique de traitement des couches absorbantes dont est équipée cette lingerie chez certains fabricants basés sur des nano objets d’argent est non seulement nuisible pour l’environnement, mais également pour la santé.

Quel est son mode d’emploi ?

Comme indiqué plus haut, ce type de culotte se porte comme un dessous normal seul ou pour compléter une serviette périodique pour les flux trop abondants. Si l’on ne saigne pas assez, il faut environ 12 heures avant de chercher à le changer.

Toutefois, l’on peut le faire avant cette durée, si l’on ne s’y sent plus à l’aise ou que son flux est vraiment important. Il est conseillé de ne pas excéder ce temps pour éviter les fuites. Dès que la culotte menstruelle est enlevée, elle doit se laver automatiquement afin de ne pas laisser le sang y sécher au risque que cela ne s’incruste dans les fibres et refuse de s’enlever.

Son lavage se fait avec de l’eau froide et du savon. Selon sa matière de fabrication, ce dessous peut se nettoyer de façon manuelle ou à l’aide d’une machine. Avec un appareil de lessive, il faut généralement une température de 40 degrés.

Mais dans tous les cas, il faudra d’abord effectuer un rinçage de la culote menstruelle avant de procéder à son lavage pour un résultat optimal. Une fois propre, il faudra envoyer la culotte au soleil sur un sèche-linge préalablement nettoyé. Il faut qu’elle soit bien sèche avant de la ranger dans un tiroir ou un sac propre pour d’autres utilisations.

Sur quels critères se baser pour choisir sa culotte menstruelle ?

Afin d’opter pour une culotte menstruelle satisfaisante sur tous les plans, il faut tenir compte de plusieurs éléments relatifs aux caractéristiques de l’accessoire. Il s’agit en l’occurrence de sa matière de conception, de sa marque ainsi que de son design.

Sa matière

Les fabricants utilisent une diversité de matériaux pour la confection de ces dessous (le coton, le polyester, le nylon, la dentelle…). Pour avoir une culotte menstruelle durable, il faut se tourner vers les matériaux d’une bonne robustesse.

Mais pour les femmes souvent sujettes à des infections, il est recommandé de choisir des matières respirantes à l’instar du coton pour tous leurs sous-vêtements. Il faudrait contrôler que les couches de revêtement du dessous soient bien absorbantes et soient sans nanoparticules provenant de l’argent.

Tous ces renseignements sont mis sur l’étiquette de la culotte menstruelle si vous arrivez à en trouver en boutique. Sur les sites, il faudra demander des informations détaillées sur les caractéristiques de l’accessoire.

Cherchez toujours une plateforme fiable pour ce genre d’achat au cas où l’article ne correspondra pas à sa description. Ceci pour pouvoir se rétracter et récupérer son investissement.

Sa marque

Cet élément n’est pas à négliger si vous aimez tout ce qui est écologique. Préférez les marques certifiées bio en l’occurrence Oeko-Tek, Gots… Ce sont des fabricants français reconnus avec qui vous avez la possibilité d’avoir une culotte menstruelle de qualité irréprochable et sans substances nuisibles.

En plus, avec ces marques, le consommateur peut retourner simplement le produit s’il n’a rien avoir avec celui qui est décrit sur leurs sites. Ceci sans qu’il ne lui soit pas demandé de justification ni de paiement de pénalités.

Le design

Divers modèles et coupes existent pour cet accessoire. En fonction de vos goûts et de votre morphologie, vous pouvez choisir le design le mieux adapté pour vous.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici