Le tabac crée dans l’organisme, une sorte de dépendance due à la nicotine, qui empêche de se contrôler quand on en a envie. Pourtant, il est nécessaire de se rendre à l’évidence que le tabac nuit gravement à la santé. Entre mauvaise humeur, manque de sommeil et fatigue, il ne va pas sans dire qu’arrêter de fumer est une réelle épreuve. Si vous avez pris la décision d’arrêter, il existe plusieurs méthodes qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.

Le laser pour arrêter de fumer

Pour arrêter de fumer, il n’existe pas de méthode miracle. C’est pour cela que la détermination et la motivation doivent être vos premiers outils. Comme l’indique le site resetlaser.com, la méthode laser a prouvé en effet son efficacité en matière de sevrage tabagique. Le taux d’efficacité est compris entre 75 et 85 % et les chances que vous retrouviez de mauvaises habitudes sont pratiquement nulles.

La méthode laser ou lasérothérapie est semblable à l’acupuncture, mais se déroule sans aiguilles. Elle consiste à utiliser un faisceau laser dont la puissance est inférieure à 60 Watts. L’idée est d’activer les points de pressions qui se trouvent au niveau du pavillon des deux oreilles. Plusieurs résultats sont attendus de cette méthode, notamment le fait de faire disparaître le manque physique de nicotine et limiter les effets secondaires liés au sevrage.

La thérapie pour vous aider à moins fumer

Pour vous aider à moins fumer, la médecine douce est aussi une solution à ne pas omettre. Vous pouvez par exemple opter pour la thérapie cognitivo-comportementale. Elle consiste à influencer ses pensées, ses idées et son comportement par rapport à la cigarette. Du point de vue des pensées, il s’agit pour le fumeur de reconnaître la manière dont il appréhende certaines situations de stress, ce qui se passe dans son cerveau.

Du côté comportemental, l’individu doit apprendre à reconnaître la manière dont il se comporte face aux problèmes. Généralement, il prend une cigarette. Le but de la thérapie est donc de supprimer ces mauvais réflexes.

L’entretien motivationnel est aussi une autre technique qui aide la personne qui fume à changer de comportement grâce à un entretien avec un professionnel. Au bout de plusieurs entretiens, le thérapeute aide le dépendant à se construire une motivation pour arrêter de fumer.

Outre l’accompagnement personnel dont vous pourrez bénéficier, quelques exercices de méditation et de respiration peuvent vous aider à vous soulager. À ce niveau, le thérapeute va vous aider à identifier votre comportement face à votre manque pour mieux prendre conscience de votre problème.

méthode laser sevrage tabac

Arrêtez de fumer avec l’hypnose

L’hypnose a également fait ses preuves en matière de sevrage tabagique. Elle permet d’exercer une action sur les impulsions pour diminuer considérablement l’envie de fumer. Elle se déroule de cinq façons différentes, à savoir :

  • suggérer au fumeur de changer de comportement,
  • modifier sa perception face à sa dépendance,
  • suggérer au dépendant que fumer lui déplait,
  • favoriser une autohypnose,
  • utiliser l’hypnose comme adjuvant à la psychothérapie verbale.

Pour déterminer le fumeur à arrêter avec le tabac, le thérapeute peut aussi employer l’hypnose selon Herbert Spiegel ou l’hypnose selon Milton Erickson. Pour la première forme d’hypnose, le thérapeute amène le fumeur à comprendre que la fumée est un poison pour son organisme. Selon la seconde méthode, le sujet doit viser le plaisir de se sentir libre en puisant de nouvelles ressources dans son inconscient.

Les substituts à la cigarette

Une autre option du sevrage tabagique est de pencher pour un substitut nicotinique. Le but du substitut est de vous permettre de continuer à consommer de la nicotine sans subir les conséquences de la fumée. On distingue plusieurs types de substituts, et en utiliser deux ou trois à la fois offre plus de chance d’obtenir des résultats satisfaisants. Vous pourriez donc par exemple utiliser le patch, les gommes à mâcher, les comprimés à sucer et l’inhaleur.

Le patch se présente comme une compresse à poser sur la peau pour diffuser la nicotine dans le corps pendant 16 à 24 heures. Il doit être collé sur une peau sèche. Il permet de soulager les effets secondaires dus au manque de nicotine. Les gommes à mâcher sont à mâcher pendant environ trente minutes. La nicotine commence à faire son effet au bout de 5 à 10 minutes environ. Il est conseillé de prendre les gommes seulement quand l’envie est forte. Elles peuvent être associées à un autre substitut.

Il en est de même pour les comprimés que vous devez sucer. Il est par contre déconseillé de prendre les comprimés ou pastilles avec du café ou des jus de fruits. Ces boissons ont pour effet de diminuer leur efficacité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici